Bref historique de la FRPC

Créée le vendredi 13 Avril 2007 en marge d'une session de formation sur l'élaboration de la grille des programmes radios, organisée au PREFED à Kinshasa par le GRET, des responsables des radios communautaires, après concertation avec la plupart des pairs en province, la «Fédération des Radios de Proximité de la RDC» en sigle FRPC est composée des 11 réseaux provinciaux regroupant près de 217 radios membres. La FRPC est une Association Sans But Lucratif (asbl) de droit Congolais dont le siège est établi à Kinshasa, capitale de la RDC et enregistrée au Ministere de la Justice sous F92/10126

Mission et objectifs

La FRPC a pour mission de stimuler la participation des populations congolaises au développement national et à la vie démocratique par les émissions des radios de proximité.

La FRPC a pour objectifs de enforcer les capacités des radios associatives et communautaires membres, défendre les intérêts de ses membres, favoriser la solidarité entre les membres, accompagner les projets des radios associatives et communautaires en gestation.

La FRPC se veut don l'interlocuteur entre les pouvoirs publics et les radios communautaires et le régulateur social dans le secteur.

Charte de la FRPC

Les Radios membres de la FRPC:

  • Assurent la promotion, le développement intégral, de la paix sociale, du pluralisme médiatique et de la culture locale;
  • Sont des radios citoyennes, alternatives et complémentaires ;
  • Sont non commerciales et non politiciennes, elles promeuvent les questions de sante, des droits de la femme et de l'enfant, de l'éducation et du bien - être des communautés ;
  • Sont convaincues de la nécessité d'œuvrer pour le rapprochement des cultures et des peuples ;
  • Veillent au respect des libertés fondamentales et sont attachés aux droits de l'homme;
  • Favorisent 'accessibilité aux médias et donnent la parole aux sans voix Donnent la parole à toute la communauté et respectent les convictions religieuses et philosophiques de tous, peu importe l'appartenance sociale, politique, ethnique culturelle et religieuse ;
  • Promeuvent le journalisme de paix et de développement, l'éthique et la déontologie professionnelle ;
  • S'engagent à travailler à la promotion de la démocratie, de la bonne governance, et du respect de l'ordre public et des bonnes mœurs;
  • S'engagent à promouvoir la liberté d'expression des communautés de base et à travailler en synergie avec les ONG poursuivant les mêmes buts.

Mot de la Fédération

« La liberté de communiquer doit se conjuguer avec le droit pour chacun de défendre et de faire entendre ce qui lui appartient, ce qui fait sa spécificité et son identité. Chacun doit pouvoir préserver son histoire, sa culture, sa langue, en un mot sa mémoire». Boutros Boutros GHALI.

I y a plus une décennie à coté de médias public et privés (commerciaux) s'est hissée une autre voix, « celle qui est supposée défendre les intérêts des citoyens, celle aui informe, qui aide à résoudre mille et un problèmes de la vie de tous les jours, celle où les paroles de tous sont entendues sans discrimination, celle qui fait de l'éducation sa priorité. » Elles sont des radios alternatives, proches des réalités de nos populations par leurs informations de proximité. Cette voix alternative c'est nous, les Radios associatives et communautaires, Radios de proximité. Elles contournent les barrières linguistiques, les distances à franchir, les difficultés de communications. Elles atteignent les homes dans leur milieu en tant que facteur de développement.

Mot de France Expertise Internationale

Dans le cadre du Programme « Médias pour la Démocratie et la Transparence en République Démocratique du Congo », France Expertise Internationale (FEI) a tenu à apporter son soutien à l'élaboration d'un Annuaire des radios de proximité, associatives et communautaires.

Ce Programme, doté d'un budget d'environ 22 millions d'euros (près de 29 millions de dollars américains) est financé par les coopérations britannique, suédoise et française. Il a, pour objectif global, d'améliorer les processus démocratiques.

Ces processus démocratiques doivent permettre aux citoyens congolais de demander plus facilement des comptes aux décideurs, notamment les autorités publiques, sur leur gestion de la chose publique et de faire entendre leurs demandes aux autorités.

Ainsi, les autorités, mais aussi les services de l'Etat, les services provinciaux, les entreprises ou encore les organisations de la société civile, seraient incités à faire toujours plus pour le bien- être de la population et le développement du pays dans le cadre d'une governance améliorée.

Cet annuaire est le fruit de la mobilisation exceptionnelle de la FRPC, des réseaux provinciaux, des radios de proximité, du CSAC et des services de l'Etat. Il constitue une première étape vers une meilleure prise en compte du travail des radios de proximité en RDC. C'est pourquoi la connaissance et la mise à disposition des informations sur le travail des radios de proximité et des réseaux provinciaux pour les différents acteurs intervenant dans le secteur des médias est Karim une œuvre que le Programme souhaite Directe continuer à soutenir.

Karim BENARD-DENDE Directeur du Programme « Médias pour la Démocratie et la Transparence en RDC » (PMDT) France Expertise Internationale